Observatoire de l’éolien 2017

Etabli en association avec le cabinet BearingPoint, l’édition 2017 de l’Observatoire permet d’évaluer les emplois et le marché de l’éolien sur la période écoulée, tout en mettant en exergue les évolutions par rapport aux deux éditions précédentes. Il s’appuie sur un vaste recensement mené auprès de l’ensemble des acteurs sur trois volets : les emplois, le marché et le futur de l’éolien. Révélateur de la structuration industrielle de la filière éolienne, l’Observatoire présente ainsi un panorama précis de la filière éolienne et de toutes ses composantes.

Pour télécharger le document, c’est ICI

FILIÈRE ÉOLIENNE FRANÇAISE : BILAN, PROSPECTIVE ET STRATÉGIE

A partir des données publiquement disponibles et d’une enquête portant sur les activités
des acteurs de l’éolien en France, l’ADEME dresse un état des lieux de l’activité
économique, de l’emploi et des coûts des filières éoliennes terrestre et en mer, en France,
et dans les autres pays, dans un contexte international porteur et identifie, à partir de prospectives, les stratégies à mettre en place.

Pour lire l’étude en ligne, c’est ICI.

Enviroscop recrute un(e) chargé(e) d’étude géographie et paysage

Dans le cadre du développement de nos activités, nous recherchons un(e) chargé(e) d’étude en géographie/paysage pour renforcer notre équipe pluridisciplinaire de 5 personnes (géographes, ingénieurs écologues et paysagistes).

 

Missions

Au sein de l’équipe, vous assisterez les chefs de projet pour l’analyse, la cartographie et la rédaction d’études paysagères (éolien notamment…) ou d’impact (parties milieux physiques et humains), documents d’urbanisme de territoires ruraux et péri-urbains, charte paysagère, diagnostic de territoire. Des repérages terrain seront à mener pour l’appréciation de la qualité paysagère et environnementale de sites et territoires. Vous mettrez en œuvre différents outils de cartographie (SIG), de dessin (croquis, schéma), de simulation et de photomontage. Vous rédigerez les analyses de diagnostic des enjeux, de leur sensibilité au projet et évaluerez les impacts, en menant plusieurs tâches :

  • Collecte de données spécialisées et synthèse bibliographique
  • Analyse paysagère et patrimoniale à différentes échelles (grand paysage, perceptions visuelles, perceptions sociales du paysage, patrimoine bâti ou micro paysage…)
  • Réalisation d’illustrations/modélisation sous SIG et cartographie,
  • Evaluation et hiérarchisation des enjeux, de leur sensibilité, impacts
  • Rédaction et illustration de rapports d’études
  • Accompagnement à la concertation

 

Profil recherché, qualifications requises

  • Formation paysagiste ou géographe (Bac +4/+5)
  • Expérience similaire de 1 an minimum
  • Connaissances juridique et méthodologique indispensables des évaluations environnementales de projets, plans et programmes ;
  • Maîtrise indispensable des logiciels bureautiques (WORD, EXCEL, messageries, internet…), SIG (QGIS ou équivalent), DAO (Illustrator ou équivalent), traitement d’images (Photoshop ou équivalent). La connaissance de WINDPRO serait un plus ;
  • Aisance rédactionnelle indispensable, rigueur dans la méthode de travail, esprit d’analyse et de synthèse, gestion du temps et des priorités, organisation et autonomie indispensables
  • Titulaire du Permis B, véhicule indispensable,Intérêt dans l’économie sociale et solidaire et esprit coopératif.

 

Informations supplémentaires :

  •  Poste situé à Montville (nord de Rouen), à pourvoir au plus tôt,
  •  Déplacements ponctuels possibles dans toute la moitié nord de la France (défraiement),
  •  Convention collective SYNTEC indice selon expérience + chèques cadeaux + participation aux bénéfices,
  •  CDD de 6 mois renouvelable.

 

Modalités de recrutement

Votre candidature est à adresser à recrutement@enviroscop.fr avec mention de la référence « CE-PAYS2017 » et sera composée de 2 pièces : lettre de motivation circonstanciée et CV détaillé. Une réponse vous sera ensuite donnée par e-mail ou par téléphone, dans le cas où votre candidature nous intéresse.

Les énergies renouvelables en France en 2016

Les énergies renouvelables en France en 2016 - Suivi de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l'utilisation des énergies renouvelablesSuivi de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables

Publication du Ministère : Datalab essentiel n° 118 – Septembre 2017

 

 

 

 

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élève à 15,7 % en 2016, d’après des estimations provisoires, en progression régulière depuis une dizaine d’années. La croissance importante des énergies renouvelables depuis 2005 est principalement due à l’essor des biocarburants, des pompes à chaleur et de la filière éolienne. Le développement du solaire photovoltaïque et de la biomasse solide pour le chauffage y contribue également, même si le recours à cette dernière est plus sensible aux aléas climatiques. Toutefois, le rythme global de développement des énergies renouvelables reste à accélérer pour atteindre l’objectif d’une part de 23 % dans la consommation finale brute à l’horizon 2020.

Sep 22

Observatoire de l’éolien 2017

Etabli en association avec le cabinet BearingPoint, l’édition 2017 de l’Observatoire permet d’évaluer les emplois et le marché de l’éolien sur la période écoulée, tout en mettant en exergue les évolutions par rapport aux deux éditions précédentes. Il s’appuie sur un vaste recensement mené auprès de l’ensemble des acteurs sur trois volets : les emplois, le marché et le futur de l’éolien. Révélateur de la structuration industrielle de la filière éolienne, l’Observatoire présente ainsi un panorama précis de la filière éolienne et de toutes ses composantes.

Pour télécharger le document, c’est ICI

Sep 22

FILIÈRE ÉOLIENNE FRANÇAISE : BILAN, PROSPECTIVE ET STRATÉGIE

A partir des données publiquement disponibles et d’une enquête portant sur les activités
des acteurs de l’éolien en France, l’ADEME dresse un état des lieux de l’activité
économique, de l’emploi et des coûts des filières éoliennes terrestre et en mer, en France,
et dans les autres pays, dans un contexte international porteur et identifie, à partir de prospectives, les stratégies à mettre en place.

Pour lire l’étude en ligne, c’est ICI.

Sep 19

Enviroscop recrute un(e) chargé(e) d’étude géographie et paysage

Dans le cadre du développement de nos activités, nous recherchons un(e) chargé(e) d’étude en géographie/paysage pour renforcer notre équipe pluridisciplinaire de 5 personnes (géographes, ingénieurs écologues et paysagistes).

 

Missions

Au sein de l’équipe, vous assisterez les chefs de projet pour l’analyse, la cartographie et la rédaction d’études paysagères (éolien notamment…) ou d’impact (parties milieux physiques et humains), documents d’urbanisme de territoires ruraux et péri-urbains, charte paysagère, diagnostic de territoire. Des repérages terrain seront à mener pour l’appréciation de la qualité paysagère et environnementale de sites et territoires. Vous mettrez en œuvre différents outils de cartographie (SIG), de dessin (croquis, schéma), de simulation et de photomontage. Vous rédigerez les analyses de diagnostic des enjeux, de leur sensibilité au projet et évaluerez les impacts, en menant plusieurs tâches :

  • Collecte de données spécialisées et synthèse bibliographique
  • Analyse paysagère et patrimoniale à différentes échelles (grand paysage, perceptions visuelles, perceptions sociales du paysage, patrimoine bâti ou micro paysage…)
  • Réalisation d’illustrations/modélisation sous SIG et cartographie,
  • Evaluation et hiérarchisation des enjeux, de leur sensibilité, impacts
  • Rédaction et illustration de rapports d’études
  • Accompagnement à la concertation

 

Profil recherché, qualifications requises

  • Formation paysagiste ou géographe (Bac +4/+5)
  • Expérience similaire de 1 an minimum
  • Connaissances juridique et méthodologique indispensables des évaluations environnementales de projets, plans et programmes ;
  • Maîtrise indispensable des logiciels bureautiques (WORD, EXCEL, messageries, internet…), SIG (QGIS ou équivalent), DAO (Illustrator ou équivalent), traitement d’images (Photoshop ou équivalent). La connaissance de WINDPRO serait un plus ;
  • Aisance rédactionnelle indispensable, rigueur dans la méthode de travail, esprit d’analyse et de synthèse, gestion du temps et des priorités, organisation et autonomie indispensables
  • Titulaire du Permis B, véhicule indispensable,Intérêt dans l’économie sociale et solidaire et esprit coopératif.

 

Informations supplémentaires :

  •  Poste situé à Montville (nord de Rouen), à pourvoir au plus tôt,
  •  Déplacements ponctuels possibles dans toute la moitié nord de la France (défraiement),
  •  Convention collective SYNTEC indice selon expérience + chèques cadeaux + participation aux bénéfices,
  •  CDD de 6 mois renouvelable.

 

Modalités de recrutement

Votre candidature est à adresser à recrutement@enviroscop.fr avec mention de la référence « CE-PAYS2017 » et sera composée de 2 pièces : lettre de motivation circonstanciée et CV détaillé. Une réponse vous sera ensuite donnée par e-mail ou par téléphone, dans le cas où votre candidature nous intéresse.

Sep 12

Les énergies renouvelables en France en 2016

Les énergies renouvelables en France en 2016 - Suivi de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l'utilisation des énergies renouvelablesSuivi de la directive 2009/28/CE relative à la promotion de l’utilisation des énergies renouvelables

Publication du Ministère : Datalab essentiel n° 118 – Septembre 2017

 

 

 

 

La part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d’énergie en France s’élève à 15,7 % en 2016, d’après des estimations provisoires, en progression régulière depuis une dizaine d’années. La croissance importante des énergies renouvelables depuis 2005 est principalement due à l’essor des biocarburants, des pompes à chaleur et de la filière éolienne. Le développement du solaire photovoltaïque et de la biomasse solide pour le chauffage y contribue également, même si le recours à cette dernière est plus sensible aux aléas climatiques. Toutefois, le rythme global de développement des énergies renouvelables reste à accélérer pour atteindre l’objectif d’une part de 23 % dans la consommation finale brute à l’horizon 2020.

Août 31

Nouveau guide pour l’interprétation de l’ordonnance du 03 août 2016

Le guide en lien a pour vocation d’éclairer l’ensemble des acteurs concernés par l’évaluation environnementale (services de l’État, porteurs de projets, bureaux d’étude…) sur les principales nouveautés introduites par la réforme, ainsi que d’apporter des réponses sur plusieurs points particuliers à travers des fiches thématiques dédiées. Il est appelé à être actualisé et enrichi.

 

Pour rappel, en faisant suite aux travaux relatifs à la modernisation du droit de l’environnement, l’ordonnance relative à l’évaluation environnementale du 3 août 2016 poursuit trois objectifs principaux :
• Simplifier et clarifier la procédure applicable à l’évaluation environnementale ;
• Transposer la directive 2011/92/UE récemment modifiée ;
• Assurer une meilleure articulation entre le droit national et le droit de l’Union européenne.

Télécharger le guide, c’est ICI

Août 30

Zones humides : exonération de la taxe foncière

Le Ministère vient de faire paraître une note ayant pour objet d’apporter les modifications nécessaires à la circulaire du 31 juillet 2008 relative aux engagements de gestion des propriétés non bâties situées en zones humides permettant de bénéficier des dispositions de l’article 1395 D du code général des impôts instituant une exonération temporaire de la taxe foncière sur les propriétés non bâties, pour que cette dernière soit utilisée pour la mise en œuvre du rétablissement de cette exonération opérée par l’article 114 de la loi nº 2016-1087 du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Elle figure dans son intégralité ICI

Août 23

Inventaire des plantes sauvages du Calvados

 

Entre 2009 et 2013, le conservatoire botanique national de Brest a dressé un grand recensement de la flore sauvage dans le Calvados.

« Pour préserver, il faut savoir quelles plantes sont menacées. » C’est le leitmotiv du conservatoire botanique national de Brest au travers de son grand inventaire des plantes sauvages dans le Calvados, lancé en 2009.

70 botanistes, professionnels et amateurs, ont participé à l’étude de terrain et collecté plus de 252 000 données. Des données croisées avec les relevés de la fin du XIXe siècle et des années 1980. « Cela nous permet d’avoir une évolution de la flore dans le temps », explique Catherine Zambettakis, déléguée régionale Basse-Normandie du conservatoire.

Un livre et une application

De ce grand état des lieux est né un cahier scientifique et technique à destination des botanistes, mais aussi des élus et aménageurs afin qu’ils « connaissent les enjeux dans leur territoire ».  Une déclinaison pédagogique à destination du grand public devrait voir le jour.

Une application Web permet de rechercher une plante par nom pour connaître sa répartition, sa période de floraison…

Source : Ouest France

Août 23

L’Orne, département pilote pour la nouvelle édition de l’atlas des paysages de Normandie

Cliquez sur l'image - La Suisse normande - DREAL Normandie en grand format (nouvelle fenêtre)

La Suisse normande – DREAL Normandie

Le 10 juillet dernier, sous la présidence d’Isabelle DAVID, Préfète du département de l’Orne, s’est tenu le comité de pilotage de l’atlas des paysages de Normandie, portant sur un premier département pilote, l’Orne.

Août 23

La phase d’évitement de la séquence éviter, réduire, compenser

Au sein de la séquence éviter, réduire, compenser, la phase d’évitement est souvent peu valorisée. Il s’agit pourtant d’une étape déterminante pour concevoir un projet de moindre impact environnemental, plus acceptable par la société civile et à un coût économiquement supportable pour le maître d’ouvrage.

Le séminaire sur la phase d’évitement de la séquence éviter, réduire, compenser a été l’occasion d’échanger à partir, notamment, de retours d’expériences de professionnels sur la mise en œuvre et la valorisation de la phase d’évitement. Il s’est déroulé autour de quatre tables rondes : l’évitement aujourd’hui ; les outils à disposition de l’évitement ; exemples de mesures d’évitement à l’échelle des plans et programmes et leur articulation avec les projets ; exemples de mesures d’évitement à l’échelle des projets.

Évaluation environnementale : la phase d’évitement de la séquence éviter, réduire, compenser (format – 5.17 Mo)

Juin 29

Qualité de l’air et Plan local d’urbanisme – CEREMA

Recueil fiches Qualité de l'ai et PLU

Parution de 5 fiches sur qualité de l’air et PLU :
  • Fiche n° 01 : Les grands enjeux de la qualité de l’air
  • Fiche n° 02 : Réduire les émissions à la source – Les leviers mobilisables par secteur d’activité
  • Fiche n° 03 : Réduire l’exposition des personnes par un urbanisme favorable à la qualité de l’air
  • Fiche n° 04 : Réduire l’exposition des personnes par la mise en œuvre d’aménagements ou de techniques spécifiques
  • Fiche n° 05 : Évaluation environnementale du PLU : éléments utiles en matière de qualité de l’air

Vous pouvez les télécharger ICI

Articles plus anciens «

évaluation environnement impact bureau étude normandie